En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Vie de l'élève

"Architecture, corps et voix" : un projet théâtre au lycée avec les BTS

Par CATHERINE SAINT JEAN, publié le mardi 22 mai 2018 15:59 - Mis à jour le mardi 12 juin 2018 10:49
Echauffements dans la salle du Conseil Départemental
Les BTS 1ère année Constructions Métalliques et Enveloppe du Bâtiment ont été les acteurs d’un projet anglais-théâtre soutenu par l’ADDA 32

Les BTS CM et EB 1ère année ont participé à des ateliers artistiques anglais-théâtre, une expérimentation soutenue par l’ADDA 32.

 

 Le Cri’art, salle de concert à Auch, et la compagnie théâtrale OBRA de Pauilhac sont les partenaires de ce projet gersois où l’espace est un outil, au service des arts, par le jeu théâtral, le son et la lumière.

 

Les étudiants ont travaillé dans différents espaces : salle de concert, salle de réunion, auditorium du lycée et Conseil du Département. Par les techniques corporelles, ils ont pu explorer les variations phoniques de l’anglais, bouger, collaborer et improviser, sous la direction artistique d’Oliviero PAPI. Ce comédien australien, co-fondateur de la compagnie OBRA, est aussi metteur en scène et connaisseur averti du monde du bâtiment, capable d’enrichir les exercices physiques avec de nombreuses anecdotes.

 

La salle du Cri’art nous a accueilli pour plusieurs ateliers dont un « technique son et lumière » mené par des professionnels, en lien avec les contenus des programmes.

 

Dans la salle polyvalente du Conseil du Département, baignée de lumière grâce à ses murs-rideaux, les étudiants ont exploré l’espace. Ils en ont évalué la qualité phonique, ont imaginé des améliorations… en retrouvant naturellement le vocabulaire d’anglais technique vu en cours.

 

La dernière séance de ce projet leur a permis de mettre en scène - et de se mettre en bouche – une courte pièce de théâtre traduite en anglais du dramaturge allemand Heiner Müller, Heartplay, où il fut question d’amour… et de briques...

nous avons assisté à des performances réussies et très inventives. 

A noter, l’engagement des acteurs et les réels efforts de prononciation et d’intonation de part et d’autre. Bravo !

 

Les étudiants ont rédigé un compte-rendu collaboratif bilingue en ligne ; de nombreuses photos et vidéos accompagnent leur dossier.

 

 

 

 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1